Qu’est-ce que le CIRIEF ?

Le samedi 17 mars 2007 s’est tenue, au MuCEM, l’Assemblée générale fondatrice du CIRIEF (Centre International de Recherches Interdisciplinaires en Ethnomusicologie de la France), à l’initiative d’Yves Defrance (Président de la Société Française d’Ethnomusicologie) et de moi-même, suivis en cela par un certain nombre d’ethnomusicologues, universitaires ou non, travaillant de façon privilégiée ou exclusive sur le domaine français.

La création de cette société faisait suite à plusieurs actions qui se sont succédé depuis un an : la publication en mars 2006 du « Manifeste en faveur d’une reconnaissance de l’ethnomusicologie de la France », suivi de l’organisation en novembre 2006 d’un colloque international (quatre journées, vingt-six intervenants) à l’Université de Nice sur le thème de L’Ethnomusicologie de la France, dont les Actes vont être publiés en janvier 2009, inaugurant ainsi une nouvelle collection chez L’Harmattan : Ethnomusicologie et anthropologie musicale de l’espace français.

La création du CIRIEF s’appuie sur un constat multiple.

Le domaine français, dans sa dimension multi-culturelle, avec ses prolongements africains et américains (Antilles, Réunion, etc.) et francophones européens, africains et américains, est l’objet d’une situation paradoxale concernant la recherche en ethnomusicologie et la valorisation de cette recherche.

Situation positive avec, d’un côté,

— l’implication très active, depuis 35-40 ans, du mouvement associatif des musiques et danses traditionnelles dans une collecte à grande échelle,

— la création de multiples centres d’archives sonores en France (associations, Centres régionaux de musiques et danses traditionnelles),

— la valorisation partielle de ces collectes par l’édition discographique-bibliographique ou la pratique musicale vivante,

— l’engagement d’un certain nombre de chercheurs dans des formations universitaires,

— leur accession à des postes d’enseignants-chercheurs au sein de l’Université,

— l’ouverture de la Société Française d’Ethnomusicologie à cette ethnomusicologie de la France depuis plus de dix ans,

Mais, situation négative de l’autre :

— la représentation de l’ethnomusicologie de la France au sein de l’Université française est encore embryonnaire (encore majoritairement soutenue par le Ministère de la Culture) ;

— l’ethnomusicologie de la France et l’ethnomusicologie des lointains ont toujours constitué deux domaines séparés depuis leur apparition ;

— le domaine français, comme de nombreux autres, est engagé dans une dynamique accélérée de changements qui nécessite de repositionner les objectifs et les méthodes de la recherche ;

— les travaux de recherche sur le domaine français ne sont pas encore suffisamment valorisés ;

— il manque un espace éditorial spécifique, visible et de grande diffusion ;

— le secteur associatif des musiques et danses traditionnelles, à l’origine des collectes revivalistes de ces trente dernières années, connaît aujourd’hui d’importants problèmes de structuration liés à l’émergence de la décentralisation et s’en trouve provisoirement affaibli.

En résumé, il nous semble aujourd’hui manquer :

— d’un espace spécifique d’échanges et de débats, qui soit transversal sur le secteur associatif des musiques et danses traditionnelles et sur l’Université ;

— d’un cadre de rencontres avec des chercheurs étrangers ou travaillant dans une dimension multiculturelle ;

— d’un espace éditorial adapté (information, rééditions d’ouvrages anciens fondamentaux, édition de nouveaux travaux scientifiques) ;

— des moyens d’incitation à de nouvelles recherches.

C’est pourquoi, le CIRIEF s’est donné pour but de promouvoir l’ethnomusicologie de la France au plan national et international, par le biais de la recherche, de la formation et de la valorisation des travaux scientifiques.

A cet effet, les principaux moyens d’action mis en œuvre seront :

— fédérer les chercheurs et susciter des recherches en ethnomusicologie de la France ;

— développer l’enseignement et la formation en général (universités, associations, institutions, etc.) ;

— initier l’édition d’archives et de travaux scientifiques portant sur l’ethnomusicologie de la France ;

— organiser des conférences, séminaires, journées d’étude, colloques…

Les membres et adhérents du CIRIEF :

Le CIRIEF s’est constitué à Paris (au MuCEM), le 17 mars 2007. À cette occasion, il a élu le Conseil d’Administration suivant :

David Khatile, Marie-Barbara Le Gonidec, Eric Montbel, Sarah Mouquod, Patrick Dasen, Jean-Jacques Casteret, Pierre Guillard, Guillaume Veillet, Lothaire Mabru, Luc Charles-Dominique, Françoise Etay, Marlène Belly.

Le Bureau est ainsi constitué :

Président, Luc Charles-Dominique

Vice-Présidente, Marie-Barbara Le Gonidec

Trésorier, Patrick Dasen

Secrétaire, Marlène Belly.

Aujourd’hui, le CIRIEF a déjà 25 membres, tous ethnomusicologues éminents, universitaires ou non, travaillant à divers degrés sur le domaine français.

Le projet d’action du CIRIEF pour 2009

Le CIRIEF a tenu deux Conseils d’Administration à Paris (MuCEM) : le 8 septembre 2007 et le 26 janvier 2008, au cours desquels il a examiné et approuvé le projet d’action suivant :

— Création d’un site Internet

— Création d’une collection bibliographique chez L’Harmattan

— Organisation d’une Journée d’études en 2009

— Lancement dès que possible d’un inventaire des sources de l’ethnomusicologie de la France,

— Dès que possible, incitation à la recherche par l’octroi d‘une bourse d’études doctorales.

Contact :

www.cirief.fr

Siège social :

MuCEM, 6, avenue du Mahatma Ghandi, 75116 Paris.

Adresse postale :

Luc CHARLES-DOMINIQUE, UFR LASH – Université de Nice Sophia Antipolis, 98 BD Edouard Herriot – 06204 NICE cedex 3. mailto:l.charles-dominique@wanadoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s