Encadrement de recherches

Depuis 2005, direction de 14 doctorants :

— Luciano Pereira, Le samba en France : des Batutas (1922) à Baden Powell (1964) (depuis le 01/09/2004), cotutelle internationale de thèse avec Martha Ulhôa, Université de Rio (thèse soutenue en décembre 2012, mention TH).

— Eric Montbel, Les cornemuses à miroir du Limousin (depuis 01/09/2007) (thèse soutenue en décembre 2010, mention TH et félicitations),

— Marie Cousin, Les pouvoirs de la musique, de la danse et de la performance au sein d’un système de croyances et de représentations. São Luis, Maranhão, Brésil (Thèse soutenue en juin 2013, TH avec félicitations).

— Karen Nioche, Mouvement musical, mouvement dansé : interaction(s) dans les pratiques traditionnelles bretonnes (depuis 01/09/2007) (en codirection avec Marina Nordera, Professeure en Danse).

— Jessica Tonon, Cultes complexes de possession bilo et tromba et rituel funéraire famadihana : la mort et le sonore chez les Anatandroy de l’extrême-sud de Madagascar (depuis le 01/09/2008).

— Adeline Sannier-Poussin, Le chant militaire et sa pratique actuelle dans les troupes de marine (depuis le 01/09/2009 à Nice).

— Marie-Christine Parent, Analyse d’une relation dynamique entre deux genres musicaux aux Seychelles : le sega et le moutia (cotutelle internationale de Thèse, avec Monique Desroches – Montréal –) (2010).

— Patrik Dasen, La cornemuse irlandaise Uillean Pipes (depuis le 01/09/2010).

— Rafaelle Pinelli, La renaissance (genèse, évolution et revitalisation) de l’accordéon diatonique (organetto) en France et en Italie, (cotutelle internationale de thèse, avec JF. Giannattasio – Rome –) (depuis le 01/09/2011).

— Laurent Chenaux, Le chant orphéonique en Bigorre : entre modèle républicain national et particularisme local (depuis le 01/09/2012).

— Tee-Ling Tee, La nomadisation du patrimoine culturel immatériel. Étude de cas ethnoscénologique du terukkuttu tamoul du théâtre d’ombres chinoises et du ballet royal cambodgien (co-direction avec Nathalie Gauthard) (depuis le 01/09/2012).

— Jean-Philippe Bruttmann, La rumba camarguaise. Sources, influences, transmission et diffusion (en co-direction avec Danièle Pistone, Université Paris-Sorbonne) (depuis le 01/09/2012).

— Jean-Marc Bellenger, Anthropologie de la transmission musicale dans la Tunisie contemporaine (XXe-XXIe siècles) (depuis le 01/09/2012).

— Olivia Correia, Figures féminines sacrées et processions maritimes : esthétique, croyances et constructions identitaires (en codirection avec Nathalie Gauthard, Maître de conférences en Ethnoscénologie) (depuis le 01/09/2013).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s